Accueil | po-amenagement.fr | Extranet | Contact

Construction du Musée Mémorial du Camp de Rivesaltes

Ce projet s'intègre dans le site du camp de Rivesaltes comme en témoigne le bâtiment semi enterré, les rampes d'accès de part et d'autre, les percées végétales en toiture, le parc de stationnement abrité sous un filet camouflage. « Il repose dans la terre. » Il ne dépasse pas le faîtage des baraquements.

Le lieu de sensibilisation est constitué d'un « long couloir étroit dont la fin n'est pas perceptible ». L'accessibilité aux salles d'exposition se fait depuis le lieu de sensibilisation percé de plusieurs passages, par lesquelles ne peuvent passer qu'une personne à la fois.

Sa surface est de 3 832 m2.

Le projet a une démarche de  «Qualité Environnementale» de part ses choix techniques et architecturaux.

Lieu : Rivesaltes (66)


Maître d'ouvrage : Conseil Régional Languedoc Roussillon
Surface du bâtiment : 3830 m2 SHON
Budget : 23 000 000 € TTC
Maître d'œuvre : Rudy RICCIOTTI, Bandol
Architectes associés : Passelac & Roques, Coursan

Le Conseil Général des Pyrénées Orientales puis le Conseil Régional Languedoc Roussillon ont décidé d'ériger un mémorial en lieu et place de l'ancien îlot F (42 ha) du camp Joffre (600 ha) de Rivesaltes et dont les bâtiments existants sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le mémorial de Rivesaltes deviendra le premier espace généraliste d'évocation et de référence du drame humain de l'internement.

L'enjeu du mémorial est d'être un espace référent de portée régionale, nationale et européenne en bénéficiant de l'authenticité préservée des vestiges du camp.

Le projet
Ce mémorial aura pour vocation de rendre compte de :

  • l'histoire de l'internement en France pendant la seconde guerre mondiale (le Camp Joffre fut un camp d'internement); ce dernier aspect devant occuper la plus grande partie de la surface de visite,
  • l'histoire du camp dans sa pluralité de situations et de populations, depuis la libération jusqu'à nos jours, avec en particulier le drame des harkis,
  • l'histoire des oeuvres d'assistance humanitaire au XXème siècle, dont le rôle dans les camps d'internement a été majeur.
  • La visite s'articulera autour de 2 parcours.


    Un parcours à l'intérieur d'un bâtiment à construire. Ce parcours se décomposera en trois grands mouvements :

    • Le phénomène de l'internement en France de 1938 à 1945, traitant des diverses phases :
      • La Retirade des Républicains Espagnols en 1939,
      • L'internement des « ressortissants de puissances ennemies », des « indésirables » étrangers et français dans une logique d'exception (1939-1940),
      • L'internement des indésirables dans une logique d'exclusion (1940-1942),
      • La déportation après le tournant de 1942 (1942-1944).
    • L'histoire des oeuvres de secours humanitaire au XXème siècle pour lesquelles la seconde guerre mondiale a constitué une charnière historique.
    • L'histoire du camp de Rivesaltes après 1945, camp militaire qui connut différents usages en particulier celui de rassembler à partir de 1954 les troupes en partance pour l'Algérie et en 1962 les harkis rapatriés d'Algérie, et celui plus récent d'abriter un centre de rétention administrative.

    Un parcours en plein air.

    Ce parcours d'évocation s'appuie à la fois sur un premier périmètre de baraques reconstituées telle qu'elles étaient en 1940 et sur les vestiges du camp laissés en l'état.


Roussillon Aménagement - Les bureaux du parc - Bâtiment C - Allée de Barcelone - 66350 Toulouges - Tél : 04.68.50.67.67 - Fax : 04.68.50.67.68

Société | Aménagement | Superstructures | Etudes et conseils | Offres foncières | Galeries photos | Mentions légales | Plan du site | Contact